2è prix Pollutec du management pour Schneider Automation

Le 30 novembre 2004 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le site de Carros (Alpes-Maritimes) de Schneider Automation vient d'obtenir le deuxième prix du management environnemental sur le salon Pollutec pour récompenser sa participation active à un projet de gestion des déchets. L'entreprise a mis son expérience au service d'autres entreprises du département.

Le site de Carros de Schneider Automation, entreprise d'électronique industrielle certifiée Iso 14.001 depuis 1998, a été récompensé par le salon Pollutec pour son management environnemental. Fabricant d'automates programmables, de constituants électroniques et de logiciels,Schneider Automation a mis à disposition son savoir-faire en management environnemental dans un projet de gestion collective des déchets avec d'autres entreprises.



Schneider a participé à cette opération en tant que membre du club des entreprises de la zone industrielle de Carros (CAIPDV). L'objectif: créer un outil permettant aux 409 entreprises de la zone industrielle de trier, valoriser leurs déchets et se mettre en conformité avec la réglementation tout en réduisant leurs coûts. Elles produisent en effet environ 20.000 tonnes de déchets par an. Aujourd'hui, ce sont 329 entreprises qui se sont engagées dans cette démarche et disposent d'un service adapté après un diagnostic individuel, technique et financier. La collecte porte sur le papier, le carton, le bois, les métaux, les films plastiques et les déchets industriels non dangereux en mélange . "Mais Schneider Automation a seulement été moteur dans cette initiative. Elle a offert son expérience aux entreprises. Pour le reste, il s'agit d'une démarche collective que les 400 sociétés de la zone industrielle ont décidée d'adopter", précise Pierre-Alain Garrot, chargé d'environnement du site Schneider Automation de Carros.



Ce site a une forte expérience en management environnemental puisqu'il valorise aujourd'hui 88% de ses déchets contre 55,6% en 1998. Le coût global de traitement et de valorisation a baissé de 8% en 2004 et Schneider Automation espère que la réduction atteindra 39% en 2007. L'entreprise a également travaillé sur la réduction de sa facture énergétique. Sa consommation d'électricité est en effet passée de 5 gigawatt-heure (GWh) en 1996 à 4,8 GWh alors que dans le même temps son chiffre d'affaires a progressé de 38%. De même, l'entreprise s'est concentrée sur une réduction de l'utilisation de l'eau: elle en consomme 2.000 mètres cubes en 2004 contre 4.200 en 1999.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus