2012: la 10e année la plus chaude depuis 1880

Le 17 janvier 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Il a fait particulièrement chaud au nord de l'hémisphère nord.
Il a fait particulièrement chaud au nord de l'hémisphère nord.
Noaa-Nasa

Les années se suivent et ont, quoi qu’on en pense, une fâcheuse tendance à se ressembler. L’an passé, les climatologues –faisant le bilan de 2011- estimaient déjà qu’il s’agissait de l’une des années les plus chaudes de ces dernières décennies [JDLE]. 2012 n’est pas très différente.

Mardi 15 janvier, dans un point-presse commun, la Nasa et l’administration de l’atmosphère et de l’océan (Noaa) ont dressé le bilan thermique de l’année passée. Un bilan très radiatif.

En se basant sur les relevés de températures réalisés dans le monde entier, les experts des deux organismes américains affirment que 2012 a été la 10e année la plus chaude depuis 1880. En moyenne, la température globale a été supérieure de 0,57°C à la moyenne observée durant le XXe siècle, soit 13,9°C. Malgré La Niña (à effet rafraîchissant dans certaines régions centrale et orientale du Pacifique), la température des eaux marines de surface a été de 0,45°C supérieure à la moyenne du XXe siècle. A terre, le réchauffement a été plus fort encore: +0,9°C.

C’est la 36e année consécutive que les températures annuelles se situent au-dessus de la moyenne du siècle passé, indiquent les scientifiques américains. Le record à battre étant celui établi en 2010, au cours de laquelle la température moyenne affichait un «bonus» de 0,66°C.

N’en déplaise aux climato-sceptiques, la tendance est toutefois à la hausse. Car les 12 premières années du XXIe siècle comptent parmi les plus chaudes depuis 133 ans, rappellent les chercheurs.

Désormais considérés comme des effets des changements climatiques, les événements climatiques extrêmes et leurs conséquences n’ont pas été en reste: grande extension des glaces de mer antarctiques et forte diminution des glaces de mer arctiques (dans les deux cas du jamais vu depuis 1979), sécheresses aux Etats-Unis, en Chine et dans le nord du Brésil, saison des ouragans très active en Atlantique et dans le sud-ouest de l’océan Indien, vagues de froid eurasiatiques (les pires depuis 26 ans), importantes inondations au Pakistan…



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus