2010, année de la surpêche ?

Le 31 décembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Rétrospective Sites et sols / Biodiversité 2010

 Avons-nous mangé trop de poissons ? En Europe, nous engloutissons en 189 jours les réserves prévues pour 365, alertait une coalition d’ONG en juillet 2010 (dans le JDLE).

Aujourd'hui, la flotte européenne est capable de pêcher 2,5 fois en volume ce que nos mers sont en mesure de nous donner, estime Greenpeace (dans le JDLE).

Dans le reste du monde, le poisson a la cote, surtout en Chine (dans le JDLE), ce qui contribue aux pressions exercées sur la ressource.

Outre les espèces emblématiques comme le thon rouge, des espèces plus communes comme le cabillaud, le hareng, ou encore l’anguille, ont été victimes de leur succès, leurs populations diminuent chaque année de manière alarmante.

Les quotas de pêche, destinés à limiter le nombre de prises, arriveront-ils à inverser la tendance ? Pas pour le thon, selon certains experts (dans le JDLE). Mais que l’on se rassure… le poisson OGM américain viendra peut-être d’ici peu garnir nos assiettes pour remplacer les ressources manquantes (dans le JDLE).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus