20% d’ENR en 2020: les propositions des professionnels

Le 09 juillet 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

Jeudi 5 juillet, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a présenté ses propositions pour que la France participe à l'objectif communautaire d'atteindre 20% d'énergies renouvelables dans la consommation totale d'énergie en 2020. Et ce, même si cet objectif est européen, et non national pour le moment.

A l'avenir, le bois pourrait participer à la production énergétique à hauteur de 23 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep), contre 8,5 Mtep en 2006, let es biocarburants à hauteur de 6 Mtep contre 0,5 Mtep actuellement. La production d'électricité à partir de biomasse devrait passer, elle, de 580 mégawatts (MW) à 1.300 MW en 2020. «L'équivalent de deux centrales thermiques», précise le syndicat.

De sérieux efforts devraient également être consacrés au solaire thermique et aux pompes à chaleur, avec un nombre de logements équipés qui devraient dépasser les 4 millions, contre seulement 200.000 à 300.000. Quant au photovoltaïque, SER évalue les besoins à 7.000 MW alors que la puissance ne dépasse pas 30 MW à l'heure actuelle. L'éolien profiterait également de l'aubaine avec une puissance d'environ 25.000 MW contre 2.000 en 2006. C'est finalement l'hydraulique qui participerait le moins à l'effort national, puisque sa production passerait de 25.000 à 27.000 MW.

Pour atteindre ces objectifs, SER souhaite que 10 propositions soient intégrées au Grenelle de l'environnement qui doit avoir lieu fin octobre; entre autres, une meilleure intégration des énergies renouvelables dans la prochaine réglementation thermique (RT) et le développement d'une fiscalité écologique.