16 mesures concrètes pour sauver le climat

Le 28 novembre 2011 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue) a profité de l’ouverture de la conférence de Durban sur le climat pour publier 16 mesures concrètes permettant de réduire le réchauffement climatique d’ici 2050.

L’objectif du rapport, publié le 25 novembre par le Pnue, est de lister des actions concrètes permettant de réduire les émissions de trois gaz: le «noir de carbone» (BC, l’un des principaux composants de la suie, résultant de la combustion des carburants fossiles, du bois et d’autres biomasses), le méthane (CH4) (1) et l’ozone troposphérique (O3, la pollution de l’air dans le monde après le CO2 et le méthane) (2).

 
Selon le Programme onusien, 16 mesures simples prises dans le monde entier auraient des effets bénéfiques rapides. Si elles sont prises d’ici 2030, elles permettraient, à l’échelle d’une année, de «sauver près de 2,4 millions de vies, d’éviter de perdre 32 millions de tonnes de cultures de maïs, riz, soja et blé» et de «réduire le réchauffement climatique de 0,5°C d’ici 2050». Autre atout: le réchauffement serait réduit de deux tiers dans l’Arctique dans les 30 prochaines années.
 
Sur les 16 mesures identifiées par ce rapport financé par le gouvernement suédois, 7 concernent la réduction des émissions de méthane. Il s’agit du dégazage et de la récupération de ce gaz contenu dans l’air des mines de charbon ainsi que ses émissions à l’occasion de la production de gaz et de pétrole. Le rapport recommande aussi la réduction des fuites de gaz des gazoducs de longue distance. En matière de déchets, il faudrait collecter séparément et traiter les déchets biodégradables municipaux (recyclage, compostage, méthanisation). Un assainissement efficace des eaux usées avec récupération du méthane est également suggéré. Enfin, les émissions agricoles doivent être contrôlées et le lisier des bovins et des porcins méthanisé.
 
Pour réduire les émissions dues au BC, le Pnue propose d’équiper les véhicules diesel avec des filtres à particules et de mettre à la casse les véhicules les plus émetteurs. Pour le chauffage, il faudrait remplacer, en Amérique du Nord et en Europe, les poêles à bois domestiques par des poêles à granulés. En Afrique, en Asie et dans le Pacifique, les cuisinières traditionnelles à biomasse ou en briques doivent laisser la place à des réchauds équipés de ventilateur ou fonctionnant au biogaz. Enfin, l’interdiction de brûler les déchets agricoles en plein champ doit être généralisée.
 
Le document cite par ailleurs plusieurs exemples où de telles mesures ont été prises avec succès.
 
Pour consulter le rapport: http://www.unep.org/newscentre/Default.aspx?DocumentID=2659&ArticleID=8958&l=en
 
(1)   Le méthane est l’un des 6 gaz à effet de serre ciblés par le protocole de Kyoto sans qu’aucun objectif précis de réduction ne soit établi.
(2)   Selon le Pnue, les concentrations d’ozone troposphérique ont triplé dans l’hémisphère Nord au cours des 100 dernières années.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus