16 entreprises françaises se veulent plus efficaces

Le 30 septembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les immeubles consomment environ 40 % de l'énergie mondiale, soit davantage que les transports et l'industrie. Seize grandes entreprises françaises ont donc présenté, le 29 septembre, un programme d’action pour réduire les consommations d’énergie de leurs bureaux, annonce le ministère en charge de l’écologie dans un communiqué.

Dans le cadre des engagements pris lors du Grenelle de l’environnement et sous l’impulsion de l’association EpE (Entreprises pour l’environnement), les dirigeants de 16 entreprises [1] (2 millions d’employés dans le monde) ont signé le Manifeste pour l’efficacité énergétique des bâtiments du World Business Council for Sustainable Development (WBCSD).

Pour mémoire, ce manifeste vise à mobiliser les sociétés pour qu'elles améliorent les performances énergétiques de leurs immeubles commerciaux et prévoit cinq mesures. La première implique que la société dresse un inventaire de ses immeubles commerciaux et qu’elle fixe des objectifs de réduction dans le temps conformes aux orientations du rapport [2] du WBCSD sur l'efficacité énergétique des bâtiments. La seconde vise à élaborer une « politique de niveaux minimum de performance énergétique » applicables à tous les immeubles commerciaux de la société.La troisième impose de définir et de réaliser un audit de la société, la quatrième demande la publication chaque année, dans les rapports RSE, de l'énergie consommée et du CO 2 émis par ses immeubles, ainsi que les progrès réalisés pour atteindre les objectifs. Enfin, la dernière mesure concerne la promotion de l'efficacité énergétique des immeubles auprès des employés (chez eux), des fournisseurs et d'autres entités par le biais du marketing, de l'éducation et de la formation.

«  La prise d'initiatives en matière d'efficacité énergétique des immeubles génère des opportunités de réduction des coûts d'exploitation, elle contribue à doper la productivité et la satisfaction des employés, et elle améliore l’image des entreprises », souligne un représentant de la Société générale.

Une concertation avec l’ensemble des acteurs concernés pour définir, d’ici fin 2011, les objectifs de réduction des consommations d’énergie des bâtiments tertiaires à l’horizon 2020 a été lancée à cette occasion. Elle sera menée par Philippe Pelletier, président du Comité stratégique du plan Bâtiment Grenelle, secteur par secteur, et en tenant compte de chaque situation particulière, comme le prévoit la loi Grenelle II ».



[1] Air France, AXA, BeCitizen, BNP Paribas, Caisse des dépôts, Ciments Calcia, EDF, Eiffage, GDF-Suez, Lafarge, La Poste, RATP, Saint-Gobain, Schneider Electric, Société générale et Solvay

[2] Rapport intitulé « Transforming the Market: Energy Efficiency in Buildings » (Transformer le marché : efficacité énergétique des bâtiments).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus