12,5% des sites de baignade français en eaux troubles

Le 22 mai 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Croatie, bientôt dans l'UE, compte parmi les eaux de meilleure qualité
La Croatie, bientôt dans l'UE, compte parmi les eaux de meilleure qualité

Quand le mercure monte, où se rafraîchir? Les citoyens européens ont l’embarras du choix puisque 94% des eaux de baignade européennes répondent au niveau minimal de qualité défini par l’UE, conclut le rapport annuel publié le 21 mai par l’Agence européenne de l’environnement (AEE), réalisé à partir de données collectées pendant l’été 2012. En France, 12,5% des sites affichent un piètre résultat ou un mauvais échantillonnage.

Selon l’AEE, la qualité de l’eau s’avère excellente au sein de 78,3% des 22.000 sites de baignade recensés en Europe (des plages côtières, des rivières et des lacs situés dans les 27 Etats membres de l’UE, auxquels s’ajoutent la Suisse et la Croatie). Soit un résultat similaire à l’année 2011. Les Etats les mieux lotis sont Chypre (100% des sites affichent un état excellent), le Luxembourg (100%), Malte (96,6%), la Croatie (95,3%), la Grèce (93,3%), l’Allemagne (88,1%), le Portugal (86,7%), l’Italie (85,1%), la Finlande (83,4%), et l’Espagne (82,8%).

En revanche, 1,9% des eaux de baignade affichent un résultat non conforme ou une piètre qualité. Ces zones sont situées en Belgique (13% des eaux), aux Pays-Bas (6,5%), au Royaume-Uni (5,7%), en Espagne (3,8%) et au Danemark (3,1%).

Avec 3.322 sites, l’Hexagone fait partie des pays disposant d’une forte proportion d’eaux de baignade non échantillonnées, insuffisamment échantillonnées, ou dont des changements sont en cours (10,4% de ses eaux). Pour le reste, 59,6% des sites sont déclarés conformes ou d’excellente qualité, 27,5% s’avèrent seulement de bonne qualité et 2,2% non conformes ou de qualité insuffisante. Piètre résultat par rapport à nos voisins européens. Mais un résultat qu’il faut quand même nuancer puisqu’une eau propre à la baignade peut être polluée ponctuellement.

Pour rappel, tous ces sites font l’objet d’une surveillance depuis les années 1990, dans le cadre de la directive européenne sur les eaux de baignade. Selon l’AEE, les principales pollutions des eaux de baignade sont constituées de bactéries issues des égouts, qui se sont infiltrées dans les cours d’eau suite à la défaillance ou au trop-plein d’un réseau d’assainissement, et d’écoulements provenant des exploitations agricoles.

A noter que Bruxelles appelle aussi les citoyens à la rescousse afin d’affiner son recensement des déchets marins dans les espaces côtiers, dont elle compte réduire le volume d’ici 2025. Elle recueille ces données sur son site web Eye on earth.  

http://www.eea.europa.eu/fr/publications/qualite-des-eaux-de-baignade-4



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus