11 septembre: une loi pour les victimes de la pollution?

Le 24 septembre 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le «James Zadroga 9/11 health and compensation act». C'est le nom du projet de loi que plusieurs membres de la délégation new-yorkaise du Congrès américain ont soumis le 17 septembre. Il consiste à établir un programme de longue durée destiné à fournir des traitements médicaux et à verser des compensations financières à tous les travailleurs, résidents et autres personnes exposés aux poussières et à la fumée générées lors de l'effondrement des tours du World Trade Center.

D'après un article du New York Times daté du 19 septembre, la ville de New York est confrontée à plus de 8.000 procès intentés par des travailleurs qui ont participé au nettoyage et aux opérations de réhabilitation du site Ground zero en 2001 et 2002 (1). Ils estiment être tombés malades à cause de négligences de la municipalité concernant leur sécurité. «La ville de New York préfère se ranger du côté de ceux qui ont intenté les procès plutôt que de s'opposer à eux dans le cadre de la cour de justice», a déclaré Edward Skyler, maire adjoint de New York chargé de l'administration.

Le nom du projet de loi fait référence à James Zadroga, la première personne dont le décès, survenu en 2006 après qu'il avait passé des heures sur le site de Ground zero, a été relié à une exposition aux poussières émises. 



(1) Voir les articles du JDLE: «La pollution liée au 11 septembre inquiète» et «Problèmes de dépistage pour les victimes du 11 septembre»

(2) Vers l'article du JDLE: «Un mort dû à la pollution du 11 septembre»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus