11 septembre: plus d’asthme chez les jeunes enfants

Le 08 octobre 2008 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une étude américaine (1), conduite par Pauline Thomas de la faculté de médecine du New Jersey, a évalué les effets de la pollution de l'air engendrée par les attentats du 11 septembre 2001 à New York sur la santé respiratoire des enfants.

Les chercheurs ont conduit des entretiens téléphoniques entre 2003 et 2004 auprès des enfants et adolescents âgés de moins de 18 ans à ce moment-là et ayant été fortement exposés au nuage de poussière due à l'effondrement des tours. Ils ont ensuite évalué le lien entre leur état de santé respiratoire et leur exposition à cette pollution, avant de comparer ces données avec les registres nationaux.

D'après les indications recueillies, plus de la moitié des 1.433 enfants exposés souffrent d'au moins un symptôme respiratoire nouveau ou aggravé, et 5,7% souffrent d'asthme depuis les attentats. Le nombre de cas d'asthme s'est avéré deux fois plus élevé chez les enfants âgés de moins de 5 ans au moment des attentats par rapport aux enfants américains du même âge. Dans les autres groupes d'âge, le nombre d'enfants souffrant d'asthme était en revanche similaire à la moyenne nationale.



(1) Respiratory and Other Health Effects Reported in Children Exposed to the World Trade Center Disaster of 11 September 2001, Pauline Thomas et al., Environmental Health Perspectives, Volume 116, N° 10 (octobre 2008)


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus