11 « Grands Prix Natura 2000 » décernés

Le 14 décembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les initiatives les plus exemplaires ou innovantes en matière de préservation des espèces et de leurs habitats ont été récompensées pour la première fois en France à l’occasion de la remise des « Grands Prix Natura 2000 » le 13 décembre.

Le réseau Natura 2000 est un ensemble de sites naturels européens, terrestres et marins, identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces sauvages, animales ou végétales et de leurs habitats. En France, le réseau comprend au total 1 752 sites : 384 sites au titre de la directive « Oiseaux » et 1 368 sites au titre de la directive « Habitats Faune Flore »[1]. Il s’étend sur 6,9 millions d’hectares terrestres (soit 12,51 % du territoire) et 4 millions d’hectares d’espaces marins.

11 prix ont été décernés aux présidents des Comités de pilotage des sites Natura 2000 sélectionnés par le ministère de l’Ecologie.

Par exemple, dans la catégorie « Actions visant au bon état de conservation des milieux marins et côtiers, des zones humides, des forêts, des zones agricoles et pastorales et des espèces animales ou végétales », le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges a été récompensé pour sa convention visant à protéger l’arnica, une plante médicinale anti-inflammatoire menacée de disparition dans le massif du Markstein. 120 hectares, sur une zone totale de 150 appartenant à des communes, ont déjà été conventionnés et aucune nouvelle dégradation de la plante n’a été constatée depuis l’application de la convention, explique le dossier du ministère de l’Ecologie.

Une mention spéciale a été attribuée au parc naturel régional du massif des Bauges, pour l’ensemble de ses actions. Après s’être longtemps ignorés les uns les autres, voire opposés, les apiculteurs et les éleveurs laitiers se sont engagés dans un partenariat favorable au maintien de la biodiversité. Désormais, les éleveurs peuvent prêter un emplacement de rucher sur une de leurs parcelles et profitent, en retour, de la pollinisation des abeilles. « Neuf emplacements de ruchers ont ainsi été établis et une douzaine d’autres est prévue pour 2011 », détaille le ministère.



[1] Au sein de l’Europe des 27, près de 5 000 sites Natura 2000 ont été classés Zones de Protection Spéciale pour les oiseaux (ZPS) et près de 22 000 sites ont été proposés au titre de la directive « Habitats Faune Flore » pour devenir des zones spéciales de conservation (ZSC).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus