100.000 ans pour s’en remettre

Le 05 novembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Le temps des géologues n’est pas celui des hommes. Leur unité de compte est le million d’années. Ce qui explique le doute exprimé par certains sur l’origine anthropique de l’actuel changement climatique. LaGeological Society britannique n’a pas ces états d’âme.

 

A l’occasion d’un colloque sur le climat, qui s’est déroulé à Londres cette semaine, la société savante londonienne a publié un long communiqué dans lequel elle reconnaît, sans ambigüité, l’origine humaine du réchauffement observé depuis quelques décennies . « La géologie peut témoigner que de telles émissions (de gaz à effet de serre produit par les activités humaines) vont probablement accroître la température de 5°C à 6°C , voire davantage. Et sans réduction des émissions, cela pourrait prendre au moins 100.000 ans pour que le climat terrestre retrouve son état initial. »



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus