1,4 km parcouru par tonne de déchets en Ile-de-France

Le 18 novembre 2009 par Geneviève de Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Observatoire régional des déchets d'Ile-de-France (Ordif) a présenté hier 17 novembre son deuxième rapport environnemental de la gestion des déchets en Ile-de-France (1). La contribution des déchets aux émissions de gaz à effet de serre (GES) reste relativement importante puisqu’elle avoisine les 6% des émissions régionales, selon le rapport. Pour la première fois et pour compléter l’étude précédente, le transport routier en aval des installations a été pris en compte. Alors que la première étude se fondait sur une enquête auprès des collectivités locales, cette dernière étude a examiné les données sur les flux sortants de déchets. Les auteurs de l’étude ont considéré que les déchets transportés et les modes de transport restent homogènes d’un site à l’autre et que les camions sont chargés de manière optimale.

Ainsi, en 2006, les 4.692.300 de tonnes de déchets sortants des installations de la région ont parcouru 6.723.400 kilomètres. Ce qui signifie que chaque tonne de déchets voyage sur environ 1,4 kilomètre. Autre conclusion: le transport des déchets représente 0,25% des kilomètres totaux parcourus par les poids lourds en Ile-de-France en 2006. Selon cette nouvelle étude, la contribution des transports de déchets aux GES reste donc modérée, malgré l’ajout, dans le bilan total, du facteur transport en aval des installations.

En ce qui concerne les nuisances générées par les déchets ménagers et leur impact sur la biodiversité, les données restent insuffisantes pour qu’un suivi intéressant puisse être mené.

Enfin, en 2007, l’impact environnemental des déchets s’est généralement amélioré du fait de l’augmentation du captage du biogaz sur les installations de stockage des déchets non dangereux (ISDND) et des dernières mises aux normes des incinérateurs d’ordures ménagères.

Le produit de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (Teom) a atteint près de 1,2 milliard d'euros en 2008 en IDF, soit 106 euros par habitant en moyenne, en hausse de 47% depuis 2000. La Teom est instaurée dans 97% des communes franciliennes, contre 67% dans le reste du pays. Le produit de la redevance d'enlèvement des ordures ménagères (Reom), qui ne concerne qu'une dizaine de communes, s'est elevé à 2,3 millions d'euros en 2008.

(1) Dans le JDLE «IDF: premier bilan environnemental de la gestion 2006 des déchets»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus